Chroniques, Historique, Historique

Circé de Madeline Miller

Circé

Éditeur : Pocket
Date de sortie : 2 Mai 2019
Nombre de pages : 576
Prix : 8,50€

Résumé : Fruit des amours d’un dieu et d’une mortelle, Circé la nymphe grandit parmi les divinités de l’Olympe. Mais son caractère étonne. Détonne. On la dit sorcière, parce qu’elle aime changer les choses. Plus humaine que céleste, parce qu’elle est sensible. En l’exilant sur une île déserte, comme le fut jadis Prométhée pour avoir trop aimé les hommes, ses pairs ne lui ont-ils pas plutôt rendu service ? Là, l’immortelle peut choisir qui elle est. Demi-déesse, certes, mais femme avant tout. Puissante, libre, amoureuse…

 

Mon avis

 

Cela fait un bon moment que je n’ai pas publié de chroniques, faute de temps, avec les cours, les partiels et le mémoire à préparer. Mais avec le confinement, le goût pour la lecture de loisir m’est revenu et l’envie de reprendre le blog aussi !

C’est donc avec grand plaisir que je présente aujourd’hui Circé de Madeline Miller, mon dernier coup de coeur en date. Bien que ma lecture de ce livre s’est faite en plusieurs étapes, retrouver les personnages a été un réel plaisir à chaque fois.

Je pense que Circé n’est plus un personnage à présenter pour toute personne aimant la mythologie, mais pouvoir lire son histoire de son propre point de vue, au travers des diverses histoires racontées à son sujet, ne fait qu’aimer d’avantage cette femme qui n’est pas toujours appréciée.

Circé, dernière fille de dieu Hélios et de la nymphe Persé, mi-déesse mi-sorcière, est ici présentée comme une femme ne trouvant pas sa place auprès des siens et aimant trop les humains. Un jour, elle sera exilée sur une île déserte qu’elle aura interdiction de quitter et sur laquelle elle pourra utiliser ses pouvoirs comme il lui plait.

Son chemin croisera notamment la route de Dédale, et du Minotaure, mais aussi celle du héros Ulysse. Une déesse qui devra apprendre à vivre avec les humains malgré un exil éternel. C’est un très beau destin de femme que nous offre ici Madeline Miller, et un roman féministe à bien des égards.

Circé se rend seule maîtresse de son destin, apprenant à dompter son pouvoirs, la nature sauvage qui l’entoure ainsi que ses nombreux loups. Elle deviendra une femme qui fascine les hommes autant qu’elle les effraient. Mais surtout à s’affranchir de son passé et aller de l’avant.

Circé est une belle occasion de découvrir la vie du personnage éponyme sous un nouveau point de vue. Je pense que ce roman peut rendre la figure mythologique plus accessible pour tous car la mythologie peut parfois paraître hermétique pour certains lecteurs.

Il ne me reste plus qu’une chose à faire : courir me procurer Le Chant d’Achille une fois que le confinement sera terminé. En attendant, j’espère que tout se passe bien pour tout le monde !

3 réflexions au sujet de “Circé de Madeline Miller”

    1. Oh ! Dans ce cas, effectivement, tu ne devrais pas être déçue par le livre ! 🙂
      Je n’ai pas encore lu Le Chant d’Achille mais j’ai vraiment hâte de me le procurer. Je suis curieuse de voir ce que l’autrice a fait du mythe.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s