Chroniques, Contemporain, Contemporain

La Vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille

la vie rêvée des chaussettes orphelines

Éditeur : Charleston
Date de sortie : 12 Juin 2019
Nombre de pages : 400
Prix : 19€

Résumé : En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface. Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ?

 

Mon avis

 

Marie Vareille est une autrice que je prend beaucoup de plaisir à lire et dont j’attend chaque nouvelle parution impatiemment. Ce nouveau roman ne déroge pas à la règle !

Cette fois-ci l’autrice nous embarque aux côté d’Alice qui, après avoir déménagé à l’autre bout de la Terre se voit obtenir un poste dans une start-up dont le but est de réunir toutes les chaussettes orphelines du monde. Tout un sacré programme donc.

Mais La Vie rêvée des chaussettes orphelines c’est aussi, et surtout, une grande histoire d’amour entre deux soeurs qui ont toujours tout partagé. Au travers de son journal intime, Alice partagera avec nous les grands moments de la vie de Scarlett, sa soeur, avant qu’elle ne devienne une célébrité. C’est le lien puissant qui unit ces deux soeurs qui se trouve au centre de ce roman.

Lors de la soirée de lancement du roman, Marie nous avait dit que c’était son roman le plus personnel et c’est une chose qui transparait beaucoup à certains passages, notamment ceux qui ont trait à la maternité et au désir d’enfant d’Alice, deux thèmes assez centraux ici.

La Vie rêvée… est un roman poignant et, par certains égards, plutôt différent de ses précédents écrits mais non pas moins excellent ! On passe du rire aux larmes en l’espace de quelques pages et on apprend à connaître ces deux soeurs que tout oppose et lie tout à la fois. Il est impossible de ne pas adorer tous les personnages secondaires, qui auront un certain impact sur la vie d’Alice, notamment Zoé, la fille de l’un de ses collègues.

Un magnifique roman que je recommande vivement ! ❤

2 réflexions au sujet de “La Vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s